Philippe Busquin: L'avenir de la recherche: les jeunes et l'Europe, Conférence "L'avenir de la Recherche", Rome, 20 novembre 2003

November 21, 2003

Rome, 20 novembre 2003

La question des Ressources humaines de la Recherche est au coeur des actions entreprises par l'Union européenne pour stimuler l'attractivité de l'Europe comme pôle d'excellence pour les chercheurs du monde entier.

A ce titre, elle constitue l'un des vecteurs essentiels pour la mise en œuvre de l'Espace Européen de la Recherche que j'ai lancé en janvier 2000. Elle constitue également l'un des garants de la réussite du mandat donné par les chefs d'Etat et de gouvernement, à Lisbonne en mars 2000, à savoir faire de l'Union européenne l'économie de la connaissance la plus dynamique et la plus compétitive d'ici 2010;

Cependant, la mise en œuvre de cet objectif ne pourra se réaliser sans l'apport de ressources nouvelles.

Or, dans certains pays d'Europe, il existe un aspect qui soulève une inquiétude réelle, à savoir la désaffection de nombreux jeunes européens par rapport aux carrières scientifiques.

Mais je sais que, à l'heure actuelle, en Italie, vous êtes confrontés à un problème ponctuel qui est celui du manque des ressources nécessaires pour donner un véritable travail aux jeunes chercheurs et que, par conséquent, vous faites face au risque d'une fuite des cerveaux.

A ce propos, il est important de rappeler l'objectif que se sont donné les chefs d'Etat et de gouvernement à l'initiative de la Commission et, notamment, grâce à mon impulsion, lors du Conseil européen de Barcelone, en mars 2002, à savoir, consacrer d'ici 2010, 3% du PIB moyen des Etats membres à la recherche, dont deux tiers dans le secteur privé.

Rien que pour atteindre l'objectif 3 %, il est aujourd'hui admis que nous aurons besoin de 700 .000 chercheurs supplémentaires. Toutefois, cette situation ne tient pas compte des nouveaux chercheurs qu'il faudra former pour compenser les départs à la retraite qui seront nombreux d'ici la fin de la décennie.

Sous mon impulsion, la Commission européenne a voulu apporter une réponse d'ensemble à ces problèmes. En effet, je pense que les solutions ne peuvent être le fait que d'une stratégie globale, convergente et à long terme qui rassemble l'ensemble des acteurs concernés: collectivités publiques, universités, entreprises, mais aussi mouvements associatifs, comme les associations de parents d'élèves ou les syndicats d'enseignants.

Plusieurs chantiers ont été ouverts pour la réalisation de l'objectif 3%, notamment par le biais du Plan d'Action adopté par la Commission le 30 avril 2003.

Pour ce qui est des ressources humaines, je voudrais mentionner le Plan d'action de la Commission " Science et Société " qui propose un véritable partenariat avec l'ensemble des acteurs concernés. Ce plan d'action est fondé sur une triple dimension:

  • promouvoir l'éducation et la culture scientifique en Europe;

  • élaborer des politiques scientifiques plus proches des citoyens;

  • et mettre une science responsable au coeur des politiques.
Mais je tiens également à souligner que, pour stimuler la mobilité des chercheurs en Europe, l'Union a recours au soutien financier. Avec le sixième Programme-Cadre, les moyens affectés à ce domaine se sont encore accrus, doublant quasiment.

Une enveloppe de €1,69 milliards est affectée à cette action qui permettra d'allouer des bourses, appelées Marie Curie, à plus de 8.000 chercheurs en Europe.

N'oublions pas non plus que nous avons créé, pour la première fois, un système qui permet de financer également le retour des chercheurs dans leur pays d'origine pour ne pas favoriser la fuite des cerveaux.

Avec le projet d'Espace européen de recherche, l'effort s'est étendu aux conditions d'environnement réglementaire et légal de la mobilité. Une proposition pour un titre européen de séjour destiné aux chercheurs originaires de pays tiers sera d'ailleurs présentée par la Commission au mois de novembre.

Une étape supplémentaire a récemment été franchie avec une initiative de la Commission sur le thème des carrières: conditions de recrutement et déroulement des carrières, formations doctorales, etc.

Un premier pas dans ce domaine a été la mise en place d'un portail électronique d'information sur les carrières scientifiques en Europe, appelé à devenir un instrument pour l'ouverture des carrières et des recrutements à l'échelle européenne.

Devraient suivre:

  • l'établissement d'une "Charte du chercheur européen " visant à améliorer la gestion de leur carrière indépendamment de leur statut ou de leur situation contractuelle

  • et le développement d'un " Code de conduite " pour le recrutement.
Ces initiatives ont été soutenues par le Conseil des Ministres qui a adopté, le 11 novembre, une résolution sur la carrière des chercheurs.

Le 17 juillet, une conférence très réussie a eu lieu sur ce thème à l'Institut Universitaire Européen de Florence. Cette conférence rassemblait des personnalités des Etats membres et des pays adhérents.

La question des ressources humaines pour la recherche est aussi étroitement liée aux universités, entre autres aux relations de l'université avec la société et à leur rôle dans l'amélioration de la connaissance de la science par le public.

Au mois de février dernier, sous le titre: "Le rôle des universités dans l'Europe de la connaissance", la Commission a présenté, à mon initiative, une Communication sur l'avenir des universités européennes.

Elle a donné lieu à un large débat au sein de la communauté universitaire européenne et parmi tous les partenaires des universités. Ainsi, plus d'une centaine d'organisations ont réagi par des contributions.

Les questions liées à la recherche seront débattues lors d'une conférence qui se tiendra à Liège au mois d'avril 2004 sous l'intitulé "Une vision de l'Université basée sur la recherche et l'innovation".

Vous êtes bien sûr cordialement invités à y participer.

La mise en œuvre de ces actions continuera à être une priorité de mon action au sein de la Commission européenne.

DN: SPEECH/03/557 Date: 20/11/2003

You've reached your article limit.

Register to continue

Get a month's unlimited access to THE content online. Just register and complete your career summary.

Registration is free and only takes a moment. Once registered you can read a total of 3 articles each month, plus:

  • Sign up for the editor's highlights
  • Receive World University Rankings news first
  • Get job alerts, shortlist jobs and save job searches
  • Participate in reader discussions and post comments
Register

Have your say

Log in or register to post comments