Philippe Busquin: Le rôle des parcs scientifiques dans l'espace européen de la recherche Manifestation des parcs scientifiques wallons - SPoW Bruxelles, le 9 octobre 2003

October 10, 2003

Bruxelles, le 9 octobre 2003

Mesdames et messieurs,

C'est avec un grand plaisir que je me joins à vous pour l'ouverture de la manifestation des Parcs Scientifiques wallons.

Parce qu'ils constituent des regroupements uniques de compétences et de savoirs, les parcs scientifiques contribuent à l'instauration de l'Espace Européen de la Recherche et à son enracinement dans le tissu régional. Ils sont ainsi un élément essentiel du développement d'une économie de la connaissance.

L'Espace Européen de la Recherche

La mondialisation, la rapidité de l'évolution technologique et le volume des échanges d'informations marquent aujourd'hui le passage à une économie fondée sur la connaissance.

C'est pourquoi, en 2000, le Conseil européen de Lisbonne a fixé à l'Union européenne un objectif ambitieux: devenir, d'ici 2010, l'économie de la connaissance la plus compétitive au monde.

Une économie et, plus largement, une société de la connaissance reposent sur la production de nouveaux savoirs issus de la recherche, sur leur transmission et leur diffusion par l'éducation et la formation, ainsi que sur leur exploitation pour le bien-être général via l'innovation.

La question que nous devons donc nous poser est la suivante: "Que faut-il à l'Europe en matière de recherche et d'innovation pour devenir cette économie dynamique de la connaissance ?"

C'est pour y répondre que fut lancé et qu'est poursuivi le projet d'Espace Européen de la Recherche.

Ramené à une formule, ce projet pourrait s'énoncer ainsi: en matière de recherche, la collaboration est une condition nécessaire mais non suffisante.

Car, pour donner à l'Europe les moyens de s'imposer sur la scène mondiale, il faut aller au-delà de cette collaboration et créer un véritable "Marché intérieur du savoir" qui serait un espace de libre circulation des chercheurs, des connaissances et des technologies.

Un espace également ouvert sur le monde et attrayant tant pour les chercheurs que pour les investisseurs du monde entier.

La dimension régionale de l'Espace Européen de la Recherche

La notion d'Espace Européen de la Recherche suppose un déploiement efficace des efforts à différents niveaux: régional et local, ainsi que national et européen.

Dans ce cadre, les activités régionales de recherche et d'innovation ont une influence notable sur la structuration d'ensemble de la recherche européenne.

En effet, les régions s'affirment de plus en plus comme des acteurs dynamiques du développement et de l'aménagement de l'Espace Européen de la Recherche.

En ce domaine, les politiques actives que certaines régions ont mises en place dans le passé ont eu pour but de développer une stratégie locale de recherche et d'innovation mobilisant l'ensemble des ressources et des acteurs disponibles.

Ces politiques ont ainsi contribué au développement de nouveaux modèles d'organisation des systèmes de recherche et d'innovation qui auront su tenir compte de la dimension régionale.

Mobiliser les ressources disponibles et favoriser la recherche, la technologie et l'innovation aux niveaux local et régional contribuent à renforcer le développement économique des régions et à leur assurer croissance, compétitivité et emploi.

Mais pour optimiser les efforts des régions dans la construction de l'Espace Européen de la Recherche, il faut avoir deux objectifs précis apportant chacun une valeur ajoutée distincte aux politiques de recherche et d'innovation.

Il faut, en premier lieu, stimuler un meilleur transfert des résultats de la recherche dans le tissu socio-économique local et aider les régions à traduire ces résultats en croissance économique.

Il est nécessaire, en second lieu, d'augmenter les investissements publics et privés dans le domaine de la recherche et de l'innovation et de stimuler ainsi le développement économique et social des régions.

Il faudra donc, pour atteindre plus facilement les objectifs de l'Espace Européen de la Recherche, que les régions de l'Union renforcent leur contribution au développement de la science, de la technologie et de l'innovation en s'appuyant sur des stratégies régionales efficaces et sur l'intervention d'opérateurs dynamiques réunis en partenariats.

Le rôle et l'importance des parcs scientifiques dans l'Espace européen de la Recherche

Dans ce contexte, les parcs scientifiques jouent un rôle important. Ils facilitent le regroupement sur un même site d'un grand nombre d'acteurs de l'innovation: universités, multinationales, PME dynamiques ou laboratoires de recherche publics ou privés.

Ce regroupement, dans lequel les parties constituantes nouent des liens solides et interdépendants, favorise ainsi la mise en réseau au sens large des acteurs de l'innovation et récolte les fruits de ces synergies.

Dans ces réseaux, les flux d'interaction sont variables, qu'il s'agisse de transfert de connaissances, de transactions financières ou tout simplement de l'intensification des contacts personnels. Mais quel que soit le cas, les transferts et l'exploitation des connaissances qui en résultent sont des sous-produits majeurs des regroupements.

Les parcs scientifiques stimulent également les interactions entre le système éducatif et la communauté des affaires et facilitent la coopération inter-régionale.

Ils contribuent donc à un des objectifs-clés de l'espace européen de la recherche. Ils facilitent notamment un environnement favorable à l'innovation par la transformation des résultats de la recherche et de la connaissance scientifique en produits, procédés et services.

Comme nous le savons, les parcs scientifiques existent depuis longtemps en Europe, la Belgique ayant été d'ailleurs parmi les premiers pays à en développer. A cet égard le parc scientifique de Louvain-la-Neuve reste toujours l'un des plus dynamiques.

Cependant, une des obligations de ces parcs est de savoir s'adapter afin de rester viable à long terme. L'histoire montre qu'un quart de tous les parcs établis entre 1954 et 1990 ont échoué. Car un facteur-clé de leur développement est leur capacité d'adaptation, la révision régulière des objectifs et la faculté de répondre aux conditions changeantes du marché et aux nouvelles opportunités.

Dans ce contexte, les tendances actuelles en matière de parcs scientifiques sont significatives. Tout d'abord, un nombre sans cesse plus élevé d'entre eux se développe autour des secteurs-clés du développement technologique (biotechnologie, nanotechnologie) et industriel national, établissant ainsi des liens étroits avec les secteurs existants et émergents.

Ensuite, les universités associées aux parcs appliquent de plus en plus le concept des portes "vertes". Ce qui signifie que les parcs sont installés au plus près des chercheurs académiques, facilitant ainsi l'exploitation commerciale des résultats de la recherche.

Je suis convaincu que les parcs scientifiques peuvent jouer un rôle important dans la dimension régionale de l'Espace Européen de la Recherche.

Néanmoins, ils doivent, pour se développer pleinement, s'assurer d'un leadership puissant, d'un planning visionnaire et de relations efficaces avec les universités. En ce domaine il est nécessaire que soit favorisé l'esprit d'entreprise, particulièrement au sein des universités.

Il est également important que soient renforcés les liens entre science, entrepreunariat et autorités publiques.

En outre, il est indispensable que les universités développent et consolident leur interface avec l'ensemble des partenaires.

Dans le but d'améliorer l'exploitation des résultats de la recherche au niveau régional, les parcs scientifiques pourraient faciliter l'innovation par la concentration et le regroupement d'énergies et de savoirs.

Pour y parvenir, j'encourage les PME installées dans les parcs de différentes régions à s'allier entre elles et à se mettre en réseaux régionaux.

Conclusion

Grâce à leurs atouts, leur expérience et leur engagement, les régions occupent une place importante et sans cesse croissante dans l'instauration d'une économie fondée sur la connaissance.

Les parcs scientifiques contribuent à cette instauration. Ils ont le dynamisme et la souplesse suffisants pour faire face aux besoins de la recherche et de l'innovation.

Je vous remercie, Mesdames, Messieurs, de votre attention.

DN: SPEECH/03/453 Date: 09/10/2003

You've reached your article limit.

Register to continue

Registration is free and only takes a moment. Once registered you can read a total of 3 articles each month, plus:

  • Sign up for the editor's highlights
  • Receive World University Rankings news first
  • Get job alerts, shortlist jobs and save job searches
  • Participate in reader discussions and post comments
Register

Have your say

Log in or register to post comments