Nouvelles technologies et savoirs humains, des solutions pour élargir l'accès à l'enseignement supérieur en France

L’intelligence artificielle, un outil au potentiel considérable dans l’amélioration de l'apprentissage et du bien-être étudiant, en allégeant notamment la charge de travail des établissements dans de nombreux secteurs

Google Cloud's avatar
Google Cloud
30 Sep 2022
copy
0
bookmark plus

Sponsored by

google cloud logo with text
  • Top of page
  • Main text
  • More on this topic
info
Sponsored by
google cloud logo with text

Google Cloud

Find out how educators use Google Cloud to to expand what, where and how students learn

L’intelligence artificielle intègre et soutient de plus en plus de semble secteurs d’activité. Or, le monde de l’éducation se pose de nombreuses questions concernant l’utilisation de ce puissant outil mais aussi les implications tant dans la transmission des connaissances que dans les aspects pratiques. 

Ces sujets ont été évoqués lors d’un webinaire organisé par Times Higher Education, en partenariat avec Google Cloud France.

Première intervenante du webinaire, Karina Tariel, responsable secteur public et enseignement supérieur chez Google France, ouvre la discussion en présentant tous les outils proposés par Google aux institutions pour aider ces dernières à accompagner les étudiants dans leur cursus. Mme Tariel a évoqué les trois défis auxquels les établissements font actuellement face :

  1. Offrir aux étudiants une expérience personnalisée
  2. Faciliter la détection d’étudiants potentiellement en difficulté et les assister 
  3. Mettre en place des infrastructures technologiques à grande échelle pour soutenir et développer l'apprentissage hybride.

À ces trois défis, Google propose trois solutions: 

  1. Un enseignement à distance modulable et évolutif via des outils collaboratifs tels que les bureaux virtuels ainsi que Google Workspace, en vue d'intégrer les besoins des étudiants et les contributions des enseignants grâce à des outils qui leur sont déjà familiers
  2. Une assistance virtuelle disponible 24/7 grâce aux ChatBots, une technologie basée sur l'intelligence artificielle
  3. Un tutorat virtuel permettant au corps enseignant d’identifier et d'aider les étudiants en difficulté.

Pour Ghislain Dominé et Benjamin Six, directeurs respectifs de GoWizYou Education et de l’innovation à L’ESSEC Business School, le constat est unanime : l’intelligence artificielle doit être adoptée dans une démarche d’assistance visant à « démultiplier nos capacités et non pas pour se substituer à nous » explique M. Dominé.

L'un des plus grands avantages de l'I.A. est qu'elle n’exige aucune compétence informatique de la part de ses utilisateurs, bien que M. Dominé souligne l'importance d'aider le personnel universitaire et le corps étudiant à s'approprier ces outils, en créant par exemple des espaces d'échange. Toutefois, selon M. Six, le problème ne réside pas tant dans la formation aux outils que dans un changement de posture des institutions, qui gardent souvent une approche réactive, le véritable intérêt étant de pouvoir passer à une méthode proactive.

Autre force de l’intelligence artificielle, sa capacité à repérer les étudiants en difficulté grâce à l’analyse de signaux forts ou faibles tels que des connexions tardives aux espaces de travail ou un planning trop chargé. Pour M.Six, « ces éléments […] peuvent donner lieu à des signaux [devant conduire à] une prise de contact direct en humain », et M.SIX de préciser que l'ESSEC utilise déjà cette méthode dans le cadre de la rétention étudiants,à partir des données de l’école ou communiquées par l’étudiant comme les études antérieures, performances, informations personnelles, centres d'intérêt – afin de détecter l'éventuelle présence de signaux faibles.

Néanmoins, si l’IA présente de nombreux bénéfices, les défis que représentent les apprentissages hybride et à distance demeurent, eux, bien d'actualité. M. Dominé affirme que « la partie connaissance n'est pas vraiment un problème, mais les interactions sociales entre les étudiants et leurs enseignants font partie du développement de soft skills qui sont essentielles pour leur formation.

Aussi, c'est dans ce domaine que les institutions doivent apporter leur aide en créant notamment de nouveaux espaces pour développer ces compétences, afin de maintenir les étudiants impliqués sur le long terme.

Panel des intervenants :

  • Ghislain Dominé, directeur, GoWizYou Education
  • Benjamin Six, directeur de l'innovation, ESSEC Business School
  • Karina Tariel, responsable secteur public et enseignement supérieur, Google Cloud France
  • Elena Pompei, journaliste, Times Higher Education (modératrice)
     

Regardez le webinaire ci-dessus ou sur la chaîne YouTube THE Connect.

En savoir plus sur Google Cloud.

You may also like

Making the most of artificial intelligence for agile learning

GyanAI session at DUW US
sticky sign up

Register for free

and unlock a host of features on the THE site